Il faut abolir le trafic d'enfants ! | Idriss Aberkane avec Karl Zero

Il faut abolir le trafic d’enfants ! | Idriss Aberkane avec Karl Zero

Des pseudojournalistes criminels nous ont fait croire pendant vingt ans que l’horreur de l’affaire Epstein n’était qu’une fumeuse “théorie du complot”, de même de toute idée qu’il y eût dans le monde des réseaux puissants et organisés consacrés entièrement au trafic le plus immonde, le plus sordide et le plus abominable qui soit: celui des enfants. Las! Si le vrai journaliste doit se faire appeler complotiste, qu’il en soit ainsi, et que ce titre soit aujourd’hui le plus noble, le plus héroïque et le plus courageux qui soit!

D’une part l’Université de Stanford et le Wall Street Journal viennent de révéler l’existence d’un réseau pédocriminel massif sur Instagram, dans lequel les enfants, réduits à l’état de marchandises, étaient appelés des “pizzas” – ce qui n’est pas sans rappeler une autre “théorie du complot” tant fustigée par les criminels pseudojournalistes qui se reconnaîtront par delà leur honte.

D’autre part Mel Gibson vient de sortir, après avoir passé de très nombreux obstacles aussi suspects qu’insensés, un film choc tiré de l’histoire vraie du héros anti-pédocriminalité Tim Ballard. Si ce film censuré de partout a dépassé les scores du dernier (et pitoyable) Indiana Jones, la réaction des Média de Grand Chemin est à vomir: du Guardian à CNN en passant par la BBC, on est prompt à disqualifier ce courageux ouvrage cinématographique de “théorie du complot Qanoniste”. Le trafic international d’enfants est bien réel, il bénéficie bien à des réseaux extrêmement puissants, comme nous le rappelle Karl Zéro qui lutte contre lui depuis dix ans.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to top